NL
|
EN
|
FR
|
DE
|
ES
Aide directe
Tel: +31 172 407 603

Informations pour les vétérinaires

Médecine Vétérinaire Ortho-Manuelle

L’idée derrière l’ortho-manipulation est que plusieurs cas de claudication et de maladies neurologiques ont pour cause le mauvais alignement des vertèbres. La manipulation ortho-manuelle peut être décrite comme l’application d’une force directe contre la structure osseuse d’une colonne vertébrale mal positionnée ou souffrant d’un dysfonctionnement. Pour cela, la technique du bras de levier court est utilisée sur un segment spécifique en direction de la position normale de fonctionnement (1).

Chez les humains, le « coup du lapin » est bien connu. Un accident peut causer le glissement de vertèbres et leur frottement les unes contre les autres. Les patients ont dès lors des difficultés à se concentrer. Ils ressentent des picotements, des changements d’humeur brutaux, etc. : ce sont les conséquences (du point de vue de la thérapie ortho-manuelle) d’une circulation anormale et d’une sur-stimulation du système nerveux.

Indications :

  • Patients orthopédiques
    1. Animaux infirmes jeunes ou agés (aigu ou chronique).
    2. Animaux souffrant d'arthrose et de maladie dégénérative articulaire.
  • Patients neurologiques
    1. Patients souffrant de maladie intervertebral discale et de hernie.
    2. Patients souffrant de faiblesse des membres antérieurs ou postérieurs.
    3. Patients souffrant de douleur du coup, du dos ou de lombalgie.
    4. Patients souffrant de sténose/instabilité lombosacrale.
  • Animaux souffrant de problèmes comportementaux tels que agitation, anxiété et aggressivité (pouvant être causés par la douleur).
  • Bilan sportif orthomanuel de chien d'utilité ou sportif (préventif).
  • Bilan et examen orthomanuel de chiot (préventif et éducatif).
D.Aharon

Nous préférons que les patients soient dirigés vers nous sans tarder.

Vertèbres mal alignées

Une instabilité de la colonne vertébrale, par une degénérescence des disques intervertébraux, un problème congénital ou un traumatisme, peut entraîner la rotation, la dislocation ou encore le glissement d'une ou plusieurs vertèbres. Du point de vue orthomanuel, il y a mauvais alignement des vertèbres lorsque leur positionnement longitudinal, ventrodorsal ou latéral diffère de l'axe du corps. Qui plus est on observe un mauvais alignement des vertèbres lorsque les processus transverses (apophyses transverses) ne sont pas parallèles. Le mauvais alignement des composants du squelette peut entraîner perte de fonction, limitations de mouvement et douleur. Le but de la méthode Aharon d'orthomanipulation et de corriger ce mauvais alignement des vertèbres et des articulations et par conséquent, de restaurer la position et le fonctionnement originaux.

Un exemple

Chez l’animal, l’instabilité du bas du dos et le mauvais alignement des vertèbres dans le cou (respectivement l’instabilité lombo-sacrée et le syndrome de Wobbler) apparaissent régulièrement. Considérez par exemple le syndrome de Wobbler – un problème neurologique, causé, entre autres, par une malformation vertébrale (2). Cette anormalité rencontrée chez le Dobermann Pinscher adulte et le jeune Grand Danois (3) est bien documentée.

Spondylopathie cervicale (Wobbler) :le traitement

Spondylomyelopathie cervicale caudale (SMCC)

Dans la spondylomyelopatthie cervicale caudale, les symptômes neurologiques sont causés par la compression de la moelle épiniaire cervicale. Cette maladie affecte principalement les races de chiens de grande taille, particulièrement le Grand Danois et le Doberman Pinscher. L'étiologie de la SMCC est plurifactorielle. Elle comprend instabilité vertébrale, sténose et/ou malformation, hernie des disques intervertébraux et changements dégénéraifs des articulations facétaire vertébrales et des ligaments. Une seule ou une combinaison de ces annomalies entraînera une stenose progressive et une compression de la moëlle épiniaire cervicale. Cette compression peut être dynamique. Cela signifie que le degré de compression varie en fonction de la position du cou. Des symptômes peuvent apparaître chez le très jeune animal mais ils peuvent aussi se développer plus tard à l'age adulte. Les signes caractéristiques de la SMCC sont ataxie des membres pelviens et pseudo-hypermétrie des membres thoraciques ou boiterie unilatérale des membres thoraciques causés par la compression radiculaire (douleur radiculaire). Les traitements sont conservateurs ou chirurgicaux. Le pronostic est toujours réservé et la récidive est fréquente.

Pour la MVOA il y a un mauvais alignement des vertèbres dans la SMCC avec déplacement ventral associé à un déplacement cranial mineur le long de l'axe antéro postérieur. La correction de ce mauvais alignement par l'orthomanipulation soulage la compression de la moelle épinière et allège les symptômes.

Hernie du Noyau Pulpeux

HNP est un terme obsolète et essentiellement incorrect. En médecine vétérinaire, les pathologies du disque intervertébral sont actuellement appelées maladies du disque intervertébral (MDI). En outre le terme maladie du disque cervical (MDC) est employé pour les lésions dans la région cervicale. Et le terme maladie discale thoraco-lombaire (MDTL) fait référence aux lésions dans la région thoraco lombaire.L'état neurologique basé sur un examen neurologique est classifié comme suit.

Grade État neurologique Proprioception Contrôle de la vessie Perception de la douleur profonde
I Douleur + + +
II Paraparésie - + +
III Paraparalysis - + +
IV Paraparalysis - - +
V Paraparalysis - - -
Dachshund

la MVOA suppose que la dégénérescence du disque intervertébral entraîne une instabilité de la vertèbre. Cette instabilité peut causer un mauvais alignement d'une succession de vertèbres. Ce mauvais alignement et cette dégénérescence du disque peuvent entraîner l'extrusion ou la protrusion du noyau pulpeux ou de l'anneau fibreux.

La pression sur la moelle épinière qui en résulte ou le traumatisme induit par l'énergie cinétique (mouvement) de la substance expulsée du disque peuvent causer douleurs et dysfonctionnement neurologiques. En théorie, corriger le mauvais alignement des vertèbres permet d'alléger la pression sur le disque intervertébral et facilite une amélioration de l'état neurologique.

Dans la MVOA, le rétablissement du patient est aussi évaluée sur la base d'une classification neurologique. Le rétablissement complet est classé sous le grade 0 avec le retour à une démarche et une proprioception complètement normale sans parésie résiduelle. Un rétablissement clinique accompagné de déficience moteur résiduelle (parésie et/ou réflexes proprioceptifs ralentis) sera classé comme rétablissement de grade 1.

Spondylose déformante

La spondylose est un processus non inflammatoire associé à une dégénérescence de l'anneau fibreux du disque intervertébral dans laquelle des ramifications osseuses se forment entre des vertèbres adjacentes. La spondylose serait asymptomatique en ce qu'elle ne donne pas ou peu l'occasion de plainte (parfois une raideur est ressentie). Il ne faut pas confondre spondylose et hyperosthose diffuse idiopathique du squelette (HDIS). Cette maladie entraîne l'ossification de certains ligaments et tendons ce qui affecte la colonne vertébrale et les membres.

L'HDIS est plus courante chez les hommes. Toutefois, chez les chiens les Boxers semblent plus particulièrement touchés. Ils peuvent développer une HDIS et une spondylose concomittament, mais les symptômes de la première sont très sérieux (douleurs, déficit neurologique, fractures) en contraste de cette dernière.

Du point de vue de la MVOA, cette ramification est une tentative du corps de compenser une instabilité vertébrale. Par conséquent c'est le signal d'un problème éventuel dans le dos. Spondylose et HDIS ont également été associées avec les maladies de segment adjacent car la fusion de deux vertèbres entraîne une relative instabilité de la vertèbre adjacente.

Instabilité lombo-sacrée, sténose lombo-sacrée : avant traitement

Instabilité lombosacrée, sténose lombosacrée : avant traitement

Instabilité lombo-sacrée, sténose lombo-sacrée : un an après traitement

Instabilité lombosacrée, sténose lombosacrée : un an après traitement

Maladie du segment adjacent

Des pathologies de la colonne vertébrale sur les aires adjacentes (caudale et craniale) peuvent apparaître après une opération chirurgicale.

C'est un phénomène bien connu chez les chiens souffrant de Spondylomyelopathie cervicale et c'est une des complications de long terme majeures après une chirurgie rachidienne.

Du point de vue de la VMOA, la chirurgie rachidienne (en traitement de MDC, MDTL, etc.) n'apporte que des décompressions locales là où la VMOA permet de corriger tous les mauvais alignements vertébraux et ce faisant de traiter toutes les zones présentant des risques de maladie subclinique du disque intervertébral.

Par conséquent, en pratiquant une “décompression” adaptée, en plusieurs endroits, un traitement par la VMOA permet de prévenir les maladies du segment adjacent.

Notes:

  1. Van de Veen et al.; Variance in Manual Treatment of Nonspecific Low Back Pain between Orthomanual Physicians, Manual Therapists, and Chiropractors, Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics, 2005; vol. 28.
  2. Oliver and Lorenz: "Handbook of Veterinary Neurology" 2nd ed. W.B. Saunders Company, 1993: pages 180-185.
  3. Morgan J: "Spondylosis deformans in the dog". Acta Orthopaedica Scandinavica Supplementum 1967; vol 96: blz 1-88.